Rester, du verbe pas partir – Terry Govaerts

Solide brique, ce roman de près de 400 pages. « Rester, du verbe pas partir » de Terry Govaerts me propose d’emblée une histoire d’amour et d’amitié autour de gens passionnés et passionnants dans la belle ville de Royan. Le destin des personnages principaux aura vite fait de me fasciner. Je lis donc le roman à bonne allure. Terry Govaert a l’écriture fluide, même si le texte mériterait une relecture critique au niveau de certains aspects de la grammaire et du vocabulaire (surtout certains termes qui reviennent souvent). Cela dit, Terry Govaerts me mène souplement des affres de la vie de Marlène aux défis de la vie de Yann et ses enfants, d’Annie et de nombreux autres personnages.

Ne serait-ce donc qu’un roman de plus sur les couples qui font naufrage, ceux qui se reconstruisent, les enfances qui pèsent et celles qui portent les jeunes gens tout au long de leur vie ? Détrompez-vous ! Il contient une approche multidimensionnelle du concept de chemin de vie, dont je ne vous dévoilerai pas les détails. À vous de découvrir la caractéristique particulière qui distingue ce roman de tous les autres que j’ai déjà lus dans le même genre.

Je referme le livre en ruminant la question qu’il laisse à mon sens en suspens : nos vies sont-elles des guirlandes d’événements qui se suivent dans un ordre qui crée nécessairement le résultat final, où sont-elles des avalanches de hasards qui peuvent nous mener à des résultats profondément différents les uns des autres ? Nos expériences de vie peuvent nous lancer dans une certaine direction. En regardant en arrière, nous pouvons en arriver à la conclusion que tous ces événements se tenaient, logiquement. Et pourtant, nous aurions pu emprunter un tout autre chemin, non ? Cela aura-t-il mené au même résultat ?

Laissez-vous tenter par cette lecture classique bien qu’originale dans la forme. Je parie qu’il y aura au moins un personnage qui vous charmera. Une journée de canicule sur un transat au bord de la piscine ou une journée d’hiver blotti bien au chaud sous une couverture… en compagnie du roman de Terry Govaerts vous aurez de toute façon passé un délicieux moment.

Outre Rester, du verbe pas partir », d’autres romans m’ont conquise ces dernières semaines. Je vous les présente ci-dessous, allez vite les découvrir ;).

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Up ↑

NewsletterChaque mercredi - op woensdag

FR - Inscrivez-vous à ma newsletter hebdomadaire et recevez chaque mercredi un bref aperçu de mes publications.

NL - Schrijf in op mijn nieuwsbrief en ontvang elke woensdag een kort overzicht van mijn posts.