Pax deorum, Tome I – Cédric Plouvier

Mon univers de chroniqueuse est jonché de surprises qui se succèdent, sans jamais se ressembler. Ma dernière lecture m’a ainsi transportée au cœur de la Rome antique au temps de la République. C’est avec talent que Cédric Plouvier développe dans Pax deorum plusieurs fils conducteurs, qui m’emmènent tant à découvrir quelques grandes familles patriciennes que la vie paysanne ou encore, les déboires d’une bande de brigands, sans oublier évidemment les démêlés de la curie, les croyances et fêtes religieuses ou les réalités de l’armée.

Honnêtement, j’appréhendais quelque peu ce voyage dans le temps, craignant de me retrouver dans une forêt dense et sérieuse de concepts, de noms et de termes où je me perdrais bien vite. Après avoir feuilleter les annexes contenant cartes, lexique et arbres généalogiques, j’ai entamé la lecture quelque peu rassurée, me disant que je pouvais toujours y revenir en cas de besoin de repères. Bien vite, le fil du roman a effacé tous mes doutes et hésitations. J’ai carrément oublié les annexes, tellement le roman m’a envoûtée. Plusieurs histoires s’entrecroisent dans Pax deorum, donnant ainsi un rythme agréable et à la fois, un suspens grandissant. Les personnages sont abordés de plusieurs perspectives, ce qui les fait briller comme autant de petits diamants. En même temps, les descriptions de la vie quotidienne de l’époque sont habilement tissées à travers les récits. Le décor passait devant mes yeux comme si j’étais au cinéma, les personnages prenant en même de plus en plus de profondeur. Jusqu’à la toute dernière page, cette histoire vibrante m’a tenue en haleine. Maintenant, une chose est certaine : je lirai le tome II pour découvrir la suite des événements !

En refermant Pax deorum, je suis en admiration devant le travail titanesque qu’a réalisé Cédric Plouvier pour cette œuvre. Un travail de recherche, cela va sans dire, pour pouvoir réaliser un roman situé à cette époque-là. Un travail littérature aussi, surtout peut-être, qui a donné vie à tout un univers, sans jamais tomber dans le piège de la pédanterie. Allongez-vous donc au soleil, prenez Pax deorum en mains et plongez-vous dans cet univers d’il y a quelque 25 siècles. Vous ne le regretterez pas !

Envie de découvrir d’autres livres d’auteur moins connus ? Je rédige régulièrement des chroniques de livres, en tant que chroniqueuse par le biais de SimplementPro. Découvrez-les ci-dessous ;).

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Up ↑

NewsletterChaque mercredi - op woensdag

FR - Inscrivez-vous à ma newsletter hebdomadaire et recevez chaque mercredi un bref aperçu de mes publications.

NL - Schrijf in op mijn nieuwsbrief en ontvang elke woensdag een kort overzicht van mijn posts.